Classement Pronostics
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Jom Smims Thon
Mar 21 Mai 2013 - 14:42 par fc mosquito

» Joyeux anniversaire ! (Le sujet ou tout le monde il est content !)
Mer 3 Oct 2012 - 20:26 par binette

» on s'amuse pour le moment
Dim 30 Sep 2012 - 20:15 par Chuck

» Musique!
Mer 12 Sep 2012 - 18:50 par fc mosquito

» Quizz
Mar 28 Aoû 2012 - 10:40 par Nadj

» Candidature: Pinters Revival
Lun 20 Aoû 2012 - 9:51 par Nadj

» Interviews entre Membres - Saison 49
Ven 10 Aoû 2012 - 15:18 par Chuck

» Probleme ? ^^'
Mar 31 Juil 2012 - 9:17 par solene59920

» Besoin de vos avis
Lun 16 Juil 2012 - 21:44 par nico_94p

» candidature
Ven 13 Juil 2012 - 17:06 par solene59920

» Vos Pronos du jour
Mar 10 Juil 2012 - 10:35 par Nadj

» Le bar clandestin de Ray en Ukraine : Euro 2012.
Mar 3 Juil 2012 - 9:05 par Nadj

» Les IE - IS
Dim 24 Juin 2012 - 17:16 par solene59920

» Une astuce
Dim 24 Juin 2012 - 9:14 par solene59920

» Photos, Images & autres cochonneries du genre ...
Mar 19 Juin 2012 - 13:54 par leonelo

Statistiques
Nous avons 28 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est algeriaaaa

Nos membres ont posté un total de 56633 messages dans 1175 sujets

Numéro 5 - Gallian

Aller en bas

Numéro 5 - Gallian

Message par farialex le Ven 26 Fév 2010 - 12:49

Mesdames, Mesdemoiselles et messieurs, bonjour et merci d'être encore
et toujours avec nous pour l'ouverture d'un nouveau numéro de votre
Canard Millénien...

Le journaliste que nous avons réussi à
débusquer et à convaincre de nous écrire quelques petites choses n'est
autre que Gilles, manager du club d'ARCHANGES BERCK SUR MER !!! Je
tiens d' hors et déjà à le remercier car je connais les difficultés et
les craintes qui sont liées à sa cavale . D'ailleurs, et à titre
informatif, pour ceux et celles qui le pourchassent encore, cette
interview est réalisée par téléphone satellitaire aux ondes
particulières afin de ne pas pouvoir tracer d'où vient l'appel.

Gilles
bonjour. Avant tout permets-moi de te féliciter pour ton courage, je
sais que prendre le risque de te dévoiler ne fût pas facile au vu de ta
situation.


- Bonjour, la traque acharnée dont je suis victime a
au moins le mérite de me faire voir du pays. Je te remercie d'ailleurs
d'avoir le courage de m'offrir cette tribune pour m'exprimer car tu
seras marqué au fer rouge désormais.

Sans divulguer où tu te
trouves en ce moment, peut-on tout de même en apprendre un peu plus sur
ta ville ? D'où es-tu originaire exactement ?


- Je suis né à
Berck Sur Mer, j'y ai vécu quelque temps, puis au gré des nominations
de mon père on a bourlingué un peu avant de se fixer à Beaurainville,
dans le Pays des 7 Vallées où j'ai passé la grande majorité de mon
enfance et de mon adolescence.

Et dans cette ville, as-tu encore de la famille ( femme, enfant ???) , ou as-tu planqué tout le monde ?

Enfants
cachés peut-être sinon je n'ai plus de famille à Berck Sur Mer, tout le
monde a hélas disparu. Je suis toujours par contre à la recherche d'une
Dyane Majorette ( 4121 de 47 ) perdue dans les dunes en 1968 et d'une
504 Norev de couleur verte ( 158 fg 62 ) lâchement abandonnée par mon
frangin dans le Monoprix Rue Carnot le 12 octobre 1969 à 16h34 ( tout
ça pour mendier auprès de ma mère un paquet de Carambar alors qu'il a
jamais su lire ! Pffffff, dire qu'il est instit ! ) . Je suis fâché à
mort avec lui depuis cette trahison et récompenserai toute personne
pouvant me donner des renseignements à leur sujet.

Quel est ton
boulot, tes formations ou même si je suppose qu'en ce moment c'est un
peu difficile pour toi que de t'y rendre avec Raymond qui te cherche
toujours !


- Je n'ai pas vraiment de diplômes à part le BAFA,
BAFD, BEPC, le Bac A4 ( Philo-Math) et un improbable DEUG de Lettres
Modernes qui m'a surtout permis de rencontrer des gens complètement «
dévissés » et de lire beaucoup. J'ai eu un parcours complexe en gagnant
à 18 ans un concours national de presse sportive écrite, suis parti aux
Etats-Unis pour les JO de Los Angeles où j'ai réalisé un film produit
par le CNOSF ( en super 8 sonorisé c'est là que j'ai appris le montage
qui m'a beaucoup servi quelques années plus tard ) . A l'époque c'était
Nelson Paillou le Président du CNOSF, un petit homme rondouillard
immortalisé ensuite par la célèbre chanson de Carlos que connaît bien
Raymond : « Paipaillou, Paipaillou, Papaillou, Papaillou Papaillou héhé
! » . Ensuite après 3 mois passés à corriger les fautes d'orthographe
des dépêches AFP ( véridique ) à « La Voix du Nord » , j'en ai eu marre
j'ai passé le premier concours venu ( c'était un concours de la Poste )
et j'ai bossé deux ans à Lille où j'ai fait de super rencontres avec
des gens venant de tous les coins de France avant de partir à l'armée (
Arras puis Lille la seule fois où j'ai été pistonné de ma vie, mon club
s'était arrangé pour me placer tout près et me récupérer chaque
week-end ) . J'y ai passé tous mes permis : Poids-Lourds ( ce qui m'a
valu d'être de tous les déménagements ) , Super Poids-lourds ( ce qui
me permet toujours de semer le trio infernal en me déguisant en routier
lituanien ou en transporteur de porcs ) et puis le Transport en Communs
qui m'a permis pendant toutes mes années d'animation d'être totalement
indépendant pour emmener les gamins là où on avait envie d'aller. Après
un DEUG de Lettres Modernes en étant Maître d'Internat, j'ai continué à
faire des colos et centres de vacances en tant qu'animateur puis
directeur adjoint tout en étant intermittent du spectacle en tant que
technicien lumière. Ca m'a permis de faire de super rencontres et de
visiter complètement notre beau pays, Et puis un jour j'ai monté ma
propre structure d'animation basé sur un atelier vidéo qui s'appelait «
Un jour un village » où les enfants apprenaient à manier la caméra le
matin sous forme de jeux et tournaient l'après-midi le film qu'ils
venaient d'écrire. Ca marchait bien et d'autres personnes sont venues
bosser les étés en Arts Plastiques. Puis on a monté un festival vidéo,
tourné pas mal de films qu'on avait écrits et monter une télé locale où
nous nous sommes bien amusés mais fâchés très vite avec toutes les
instances officielles du coin ( subventions coupées illico ) . Et un
mois après avoir embauché un petit jeune en CDI je me suis fait casser
le tibia dans un match de foot le 31 mai 1999. Résultat : tous les
contrats d'été perdus et badaboum, pas de fonds de roulement, la chute
totale et rapide et retour à La Poste où j'étais en disponibilité pour
convenances personnelles. J'ai bossé dans un centre de courrier pour
entreprises à Lille jusque mars dernier où je m'occupais de la
communication avec les sociétés et depuis cette date je suis à Lesquin
où je suis technicien en courrier industriel ( courrier en très gros
volumes ) . C'est moins fun que l'animation mais ça permet de manger et
de payer sa cavale et là je suis en train de voir pour une VAE afin de
repartir dans mon vrai milieu. Voilà en résumé un parcours fait de
super rencontres et souvent marqué par la chance. Mais bon, tout
bonheur a sa fin, me voilà désormais pourchassé par trois personnages
qui n'assument pas leur passé musical...

Sans dévoiler le reste
de tes articles, as-tu des passions, des hobbies ??? Es-tu plutôt un
sportif confirmé ou un sportif « télé » ???


- J'adore jeter des
cailloux dans l'eau et compter les moutons pour m'endormir plus vite le
soir, je cultive le sens de l'anticipation, c'est vital avec mon statut
de cavaleur. Sinon je me remets à la guitare, j'en ai 5 dont une
électrique qu'on vient de m'offrir, Mais y'a du boulot, j'ai tout perdu
depuis 10 ans. J'aime beaucoup lire également et je compte bien un jour
faire sortir le Jokari d'appartement de l'anonymat honteux dans lequel
il est tenu par des copines ou épouses trop maniaques de leur
intérieur. Je me passionne pour les escargots ( heu c'est vraiment vrai
) et j'aime bien le théâtre, j'ai une cousine comédienne en Belgique
qui m'envoie plein d'invitations.
Quant au sport, j'ai longtemps
joué au foot avant mon accident et continue à m'entretenir en faisant
du vélo, Je regarde un peu le sport à la télé mais ne suis pas un
téléphage. Là j'essaie de comprendre l'intérêt du curling, ça m'échappe
un peu.

A propos de sport, supporter d'un club en particulier ? Français ou d'un autre championnat européen bien entendu !

-
J'aime bien les quatre clubs de ma région. Le RC Lens reste mon club de
coeur, j'ai eu la chance d'aller souvent à Bollaert étant jeune avec
mon oncle qui habitait tout près et étant donné mes origines maritimes
et la proximité avec Berck, je supporte également Boulogne même s'il
était couru d'avance qu'ils redescendraient aussi vite. Mais je
supporte aussi Valenciennes et Lille que je vais voir régulièrement,
plus souvent que Lens d'ailleurs désormais.

Parlons maintenant
d'un autre sport, celui pour lequel nous nous retrouvons chaque jour,
VIRTUAFOOT !!! Comment en es-tu arrivé a ce jeu ???


- Totalement par hasard un lundi soir après le boulot, je cherchais un jeu de gestion en ligne et suis tombé sur Virtuafoot.


Ton club est très bon et très bien développé, VF te prend beaucoup de temps par jour ?

-
C'est très variable mais avec cette grande maison depuis 4 mois, la
cavale et ma nouvelle copine j'y passe beaucoup moins de temps
qu'avant. Au minimum 15 mn si je suis à Paris mais plus souvent 30-45
mn plus les matches quand je peux.

Après avoir commencé seul (comme tout le monde), tu t'es mis à chercher une entente.
Explique-nous un peu ton parcours et comment tu as terminé à l'Olympique Millénium ???


-
Non en fait je n'ai pas cherché d'entente, j'ai eu des propositions dès
la 1ère saison et suis parti chez les Tontons Footeux. Et puis un jour
j'ai discuté avec Ludo et on s'est aperçus qu'on avait le même idéal.
Alors dès que les figures historiques ont commencé à quitter le navire
chez les Tontons et que c'est devenu du grand n'importe quoi, Cyrille
et moi on est venus naturellement vers l'entente qui nous convenait,
l'Entente Millenium bien sûr,

Je pose cette question à tout le
monde. Peux-tu nous dire un point fort, mais aussi et surtout, un point
faible à notre petite communauté ou quelque chose à améliorer ou à
créer peut-être ???

- Le point crucial de toute communauté c'est
la communication et on a tous nos absences, moi le premier. Alors
après, chacun participe à sa mesure et il y a forcément des manques
mais je ne sais pas te répondre là à la seconde même.
Et sans faire de lèche, je suis super bien dans cette entente, c'est exactement ce que je cherchais.

Nous
arrivons en fin d'interview et je crois qu' il est temps car j'entends
le Taxi de Raymond s'arrêter devant chez moi Gilles, merci beaucoup
pour ce risque pris et le temps accordé au Canard Millénien. Avant de
partir, dernière petite question. Pour toi , qui remportera la
Champion's League cette année ?


Barcelone

Et bien merci. Au revoir Gilles et à très vite !

Merci
à toi, je te laisse avec ces messieurs ... Bonne chance!!!

Non messieurs, je ne dirais rien, vous pourrez me
torturer en me montrant des images de Jeanne Calmant dans sa baignoire
et me chatouiller autant que vous voudrez, je ne céderai
paAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !

Très cheeeeerrrrrrss,, lect
lect lecteurs, je vous laaaiiiissse HA HA HA, j'ai quelques petits SO
HAHAHAHA soucis à régler avec Ray, Ludo et le moustique.

HA HA HA HA très vite !
avatar
farialex
Pro

Masculin
Nombre de messages : 2229
Age : 38
Localisation : la louviere (belgique)
Club : fc pinters
Date d'inscription : 24/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro 5 - Gallian

Message par farialex le Lun 1 Mar 2010 - 20:09


La carte blanche du rédacteur

Et bien que dire sur ce que nous livre Gilles dans cette partie du journal qui laisse libre cours à l'imagination et à la sensibilité du redacteur de la quinzaine... Je sais que pour quelqu'un qui ecrit des textes, des poémes ou des chansons, ce n'est jamais evident de les devoiler... C'est comme un peu laisser parler son coeur... se mettre à nu!!! Alors franchement... Chapeau l'artiste!!! N'hesitez pas à faire part de vos ressentis aprés lecture... (mais au bon endroit bien entendu!!!)

Farialex

En déballant des cartons
je suis retombé sur les chansons écrites pendant toutes ces années.
Et j'avais juste envie d'en livrer quelques-unes, certaines ayant
trop vieilli, certaines n'étant pas publiables ici et j'ai laissé
aussi les plus trash de côté.


Bleu de bleus

D'abord la toute
dernière, elle n'a pas encore de musique.


Monpère, ma mère
Travail de chiens
Salaires de chiens
Suent à
20 heures
Dans vos plasmas
Pour d’autres temps, pour
d’autres gens
Pour d’autres gens, contents somme toute
De
ne pas encore être sous la dent


Mais pour toi, mon père,
ma mère c’est du chinois
C’est made in Chine, made in
là-bas
Ah non, quand même le sentiment
De ne pas encore être
sous la dent !


Bleu de Chine, pays machine
Je suis un
bras parmi les bras
Milliards de bras
Milliards
d’échines
Chaussettes, radios et puis cures dents
Tout ce
qui s’achète et puis se vend
Je suis un bras et je produis
Pour
que grandisse le leviathan !

Mais pour toi, ma vie c’est du
chinois
Une étiquette au bout de ton bras
Ah non quand même
le sentiment
De ne toujours pas nourrir la dent !

Bleu
marine, bleu d’exil
Entre deux mers entre deux peurs
Peur du
radeau
Peur du passeur
Et donc la mer comme un miroir
Alors
la mer comme un miroir !

Mais mon exil
Pour toi c’est du
chinois
Un pixel mort sur ton plasma
Mais mon exil il est chez
toi
Et donc quand même le sentiment
Qu’il se rapproche le
leviathan !

Sayonara

C'estune chanson écrite et composée en 20 minutes pour mon père et
qu'on chante souvent en fin de soirée. Il avait acheté un bateau,
enfin une coquille de noix dans le but d'aller en mer avec. Sayonara
en japonais ça veut dire bonjour ou au revoir, là il n'y a jamais
eu de bonjour à l'élément marin. Le bateau a tranquillement pourri
au fond du jardin avant de finir en grand feu de joie pour le grand
plaisir des enfants. Mon père s'est rattrapé ensuite en passant son
permis bateau et en en achetant un vrai. Mais pour moi le vrai bateau
de mon père c'est Sayonara,


Jean est parti sur son bateau
C'était lundi il faisait beau
L'est revenu l' lend'main matin
Il n'avait pas le pied marin

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Dit-il aux flots

Il a r'mis ça le mercredi
Au lieu de rester dans son lit
La mer n'était pas d'bonne humeur
Il a passé un sale quart d'heure

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Au fil de l'eau

Cap'tain Mirak le jeudi
Une fois de plus est reparti
Il a rencontré un paq'bot
Qui a ras bord l'a rempli d'eau

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Dit-il aux flots

Le vendredi en vieux loup d'mer
Ne voulait pas rester sur terre
Il n'a pas eu le temps d 'souffler
Un raz d' marée l'a balayé

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Au fil de l'eau

Le samedi en pleine tempête
A la mer voulut faire sa fête
]Il a fini dans un filet
Saucissonné comme un car'let

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Dit-il aux flots

Dimanch' matin n'est pas r'parti
Cet' fois l'est resté dans son lit
Il a rêvé aux p'tit' sirènes
Endormi dans les bras d'Carmen

Sayonara
C'est son bateau
Sayonara
Au fil de l'eau

(
Une chanson qui n'a jamais eu de titre )

Comme indiqué entre parenthèses, la
chanson n'a jamais eu de titre. Le premier grand coup de coeur de ma
vie où l'on tombe en pâmoison devant une beauté intergalactique et
quelques heures qui vous marquent à jamais. La grande grande classe.


Un peu de brouillard sur mes souvenirs
Mon passé pourrait tomber en disgrâce
Le temps qui passe veut l'anéantir
Mais sur lui veille mon âme tenace

Devant mes yeux reviennent les images
Plaisir de ce jour ancien qui
m'emporte

Et puisqu'enfin renaît le paysage
Je ne balaierai plus devant ma porte

Pourtant le mémoire est si peu de
choses

J'ai dû souvent combattre l'amnésie
Qui vous endort et qui vous ankylose
Chape de plomb qui hier engloutit


Alors je me suis remis à l'écoute
Et comme autrefois j'ai senti le vent
Qui m'a permis de retrouver la route
Menant au rendez-vous d'un autre temps

Un court instant j'ai retrouvé hier
Jamais je n'oublierai l'intensité
La qualité du bonheur éphémère
Que tu as su alors me procurer

Je sais que partout où est la lumière
Il y a toujours aussi un peu d'ombre
Mais ce jour-là je n'ai vu que
l'éclair

Le fulgurant qui brise la pénombre

Rien n'a terni ce moment d'amitié
Et des larmes perlent au bout de ma
plume

Mais je m'honore d'avoir su lutter
Contre le passé et sa lourde enclume

Tant pis si nous n'avons pu nous
revoir

Je le regrette et je m'en réjouis
Car j'ai quand même au fond de ma
mémoire

Préservé un beau moment de ma vie

Entendras-tu un jour ces mots jaillis
De tous mes souvenirs évaporés ?
J'ai puisé quelques gouttes au fond
du puits

Pour goûter au bonheur à l'imparfait

Mais la splendeur de ta beauté
d'ébène

A gravé en mon âme et à jamais
Ce qu'est l'éternel féminin, Hélène
Et je me devais de m'en rappeler

Beaurainville Blues

Une chanson écrite pour ma maman
quand les trois enfants sont partis de la maison.


Tu m'as volé mon fils quand est-ce
que tu m' la ramènes ?

Je la vois le mardi et à la fin de la
semaine

Quel beau titre de film « Le retour
chez Carmen » ( bis )



Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues[/size

On m'a volé mon fils et je ne suis
plus celle

Qu'on appelle sans arrêt pour le pain
et le sel

Le pluriel de linceul c'est peut-être
Linselles ( bis )


Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues


Me reste chat et chattes, patin,
couffin, lapin

Personne me les prendra ceux-là ce
sont les miens

Lapin matin chagrin Alain est à
Amiens ( bis )


Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues


Enfin comme disait l'autre c'est le
destin Carmen

Ecoute du repos le doux chant des
sirènes

Jean va tomber malade y'a un virus qui
traîne ( bis )


Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues


Et puis copain copine tes enfants un
d'ces jours

Récolteront c'est sûr le fruit de
leurs amours

Y'en aura quatre ou cinq qui te
courront autour ( bis )


Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues


Et puis quand tes enfants seront
dev'nus père et mère

Viendront s'asseoir ici été automne
hiver

Pour dire « Maman Maman qu'est-ce
qu'y'a comme dessert ? »( bis )


Beaurainville Blues, Beaurainville
Blues


Une p'tite java

La plus aboutie musicalement avec 4
ruptures hors refrain. Je venais d'entendre la Java bleue de Scotto
que mon père joue de temps en temps.


Une p'tite java ordinaire
Une java[/size
[size=12]Comme celle que dansait grand-mère


Une java
On a beau dire on a beau faire
La java rien d'mieux
Et au p'tit bal populaire
Ils dansaient la java bleue

La java bleue
Celle de Scotto
C'est pas si vieux
Et c'était beau
J'ai pas connu
Tous ces bastringues
Une époque révolue
Une époque un peu dingue


Bleue bleue bleue la java
Va vas vas et tu verras
Ra ra que la java
Y'a rien d' mieux mon p'tit gars

Une ptite java ordinaire
Une java[/size
[size=12]Comme celle que dansait grand-père

Une java
On a beau dire on a beau faire[/size
[size=12]La java rien d' mieux

Et au p'tit bal populaire
Ils dansaient la java bleue

Pour les flonflons
Pour la java
L'accordéon [/size
[ize=12]Toujours le roi

J'ai pas connu
Mais grâce à toi[/size
[size=12]Cette époque révolue

Rejaillit sous tes doigts

Bleue bleue bleue la java
Va vas vas et tu verras
Ra ra que la java
Y'a rien d' mieux mon p'tit gars

Une p'tite java éphémère
Une java
Comme celle que sait jouer mon père
Une java[/size
[size=12]Plus rien à dire vaut mieux s'taire

La java c'est merveilleux
Demain au bal populaire
Nous danserons la java bleue

Et la casquette de travers
Comme l'ont fait nos aïeux
Au petit bal populaire
Nous danserons la java bleue

lor=red]]Si la page est blanche


Parfois on arrive au bout du chemin..

Nom de dieu, j'arrive plus à écrire
Et j'ai pourtant tant de choses à
dire

Et ma plume reste muette
Pendant qu'il pleut dans ma tête
Nom de dieu, j'arrive plus à écrire

J'ai plus d'encre pour donner vie aux
mots

Jeté l'ancre avant d' couler l'
bateau

Le chat m' regard' de travers
Car mes vers se font l'impair
J'ai plus d'encre pour donner vie aux
mots


Y'a mes phrases qui jouent les filles
de l'air

Chaque page n'est plus qu'un grand
désert

Ma source écrite est tarie
Plus d'oasis, plus de vie
Y'a mes phrases qui jouent les filles
de l'air


Nom de dieu, j'arrive plus à écrire
Et demain tu n'auras rien à lire
Si j'en suis là maintenant
C'est peut-être tout simplement
Que j' n' ai vraiment plus rien à
t'écrire


Si j'en suis là maintenant
C'est peut-être tout simplement
Que j' n' ai vraiment plus rien à te
dire


Gilles Durand

Une tendresse particulière pour ce
petit bonhomme par la taille avec qui on a tout fait. La chanson a
été écrite en colo et on l'a chanté pour lui en fin de séjour
avec les enfants. Et le petit a pleuré. Rien que les photos de
chiens sauvages en laisse ça valait le détour, l'histoire du rat
mort dans la piscine, notre réveil eu milieu d'un débat car on
s'était endormis pendant la projection, ses éternels râteaux avec
les filles, son goût prononcé pour les pompes qui existent même
pas dans Temps X chez les Bogdanoff, les plans foireux de soirées,
voyages ou aux péages sur l'autoroute etc, je pourrai écrire un
roman. Un mec qui écrit super bien, qui est devenu journaliste et
avec qui c'est la poilade permanente,


Je m'appelle Gilles Durand
Je suis tout petit justement
J'ai peur que les grands dans la rue
Me marchent dessus
Chaq' fois qu' j' sors c'est l'odyssée
Du p' tit bonhomme dépenaillé
J' suis un bouffon intelligent[/size
Je suis Gilles Durand

Je suis un pro de la guitare
J' casse les oreilles d' mon auditoire
je joue un peu comme Guy Béart
Qui s' rait dans l' coltard
les gens sont pas vraiment contents
Z' apprécient pas trop mon talent
J' suis un bouffon intelligent
Je suis Gilles Durand

Que dire de ces méchants hommes
Qui me traitent tous de petit gnome ?
Y'a pas à dire ils sont jaloux
De mon charme fou
C'est vrai qu' j' suis pas souvent
rasé

Mais toutes les filles sont à mes
pieds

J' suis un bouffon intelligent
Je suis Gilles Durand

Mes frères sont tristes car orphelins
Et oui c'est moi le septième nain
Pour les r' trouver je pars en quête
L' nez dans la moquette
J'ai pas vraiment l'air d'un apôtre
Avec mes pompes de cosmonaute
J' suis un bouffon intelligent
Je suis Gilles Durand

Je suis allé en Australie
J'en rêvais depuis qu' j' étais p'
tit

De chiens sauvages et de manchots
J'ai pris plein d' photos
A l'impossible nul n'est tenu
Mes clichés ne leur ont pas plu
J' suis un bouffon intelligent
Je suis Gilles Durand

J' suis étudiant en Info-Com
Je suis le plus heureux des gnomes
Je cours partout j'évite les pieds
J' ramasse des gobelets
Je fais aussi de la radio
Et puis j'écris dans les journaux
J' suis un bouffon intelligent
size=12]Je suis Gilles Durand


Voilà je me suis présenté
Et si demain vous m' rencontrez
Dans votre rue dans votre allée
Vous m' reconnaîtrez
Je suis le grand le magnifique
Même si je suis un peu bordélique
J' suis un bouffon intelligent

C'est moi Gilles Durand
avatar
farialex
Pro

Masculin
Nombre de messages : 2229
Age : 38
Localisation : la louviere (belgique)
Club : fc pinters
Date d'inscription : 24/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro 5 - Gallian

Message par farialex le Sam 6 Mar 2010 - 12:58

La decouverte regionale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les temps sont durs et
une cavale coûte cher, très cher même. Le trio infernal me pistant
jusqu'à mon boulot, j'ai décidé d'en changer et suis aujourd'hui
guide touristique dans ma bonne vieille ville de Berck De Mer que je
vous propose de découvrir en ma compagnie.
« Allez Messieurs Dames
installez-vous confortablement dans le bus !». Tiens bizarre, le
chauffeur me rappelle vaguement quelqu'un, sorte de condensé
improbable entre un ex Village People et un rasta man, me voilà déjà
sur mes gardes, ça sent le piège. Snobons-le pour l'instant et
ouvrons l'oeil et surtout n'oublions pas que ce type est capable de
tout.

Avant de démarrer, je
vous invite à lire le petit résumé historique mis à votre
disposition.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Histoire

Ancien
port d'échouage (plus de cent bateaux de pêche jusqu'en 1914) Berck
prend une vocation thérapeutique pour le traitement de la
tuberculose osseuse sous le second Empire. Tout commence par l'initiative
d'une veuve de marin, dite
Marianne-toute-seule
qui a l'idée de faire prendre des bains de mer aux enfants malades
qui lui sont confiés. Le médecin de canton constate l'amélioration
de leur santé et établit des rapports sur l'incroyable densité
d'iode concentré à Berck.
Marianne-toute-seule
est considérée aujourd'hui comme l'inventeur de la thalassothérapie.
La ville va très vite profiter de son renom L'Hôpital Impérial
(devenu depuis Maritime) est inauguré en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
par l’Impératrice Eugénie et le Prince Impérial venus de Paris par train spécial.
A cet effet, une avenue sera creusée en un temps record, (les routes
sont alors de sable) et cette artère porte toujours le nom de "Rue
de l'Impératrice". La baronne de Rothschild inaugure l'hôpital
du même nom, tandis que des religieuses édifient l'Institut Saint
François de Sales, suivi par l'Institut Hélio-Marin, la Fondation
Franco-américaine etc. A la fin du XIXème, de très grands artistes
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien],
entre autres) viennent à Berck peindre ses ciels. Juste avant la
Première guerre mondiale, la Cour de Russie ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
lui-même) séjourne à Berck, accompagnant le Tsarévitch
jeune hémophile, sur lequel on essaye de nouveaux traitements. La
ville connait alors son apogée. La seconde guerre mondiale
provoquera la destruction de tout le front de mer. Aujourd'hui,
quoique le secteur hospitalier reste économiquement prépondérant,
la ville est fortement tournée vers le tourisme. Station balnéaire
avec une immense plage de sable fin (une douzaine de kilomètres) sur
la Côte d'Opale
, des dunes naturelles, la Baie d'Authie
, dernière baie sauvage d'Europe, Berck est également
le paradis du Char à voile
, créé à Berck, et du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien],
fêté vers Pâques lors des
Rencontres
internationales de cerfs-volants
,
mondialement connues.



Personnalités liées
à la commune

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L'Impératice Eugénie
inaugure l'Hôpital Napoléon le 18 juillet 1869 lequel
deviendra l’Hôpital Maritime à la chute de l’Empire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
,
peintre (1876-1947)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le 15 mars 1904,
Gabriel Voisin effectue le premier vol plané dans les dunes de Berck
avec son planeur l'Archdéacon inspiré de celui des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui avaient réalisé leur premier vol en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
en Caroline du Nord (USA).

Ce vol plané sur une
distance d'environ 50 mètres à une altitude de 5 à 6 mètres fut
le premier homologué en France. Le vol eut lieu à "Berck-Bellevue"au Nord de la commune.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Artiste conceptuelle.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Écrivain, auteur de
Une année à Berck.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Auteur du best seller
"[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]"
.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Débat sur
l'euthanasie des malades incurables.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et oui ils ont
séjourné ici et sont là dès que je séjourne dans ma ville.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ninie Baillet
Berck Sur Mer pour moi c'est d'abord mon arrière-grand mère née en 1897
et qui s'appelait Eugénie Baillet. Tout le monde l'appelait « Ninie
Baillet » , nom très répandu à Berck. Je l'ai bien connue, elle
est décédée lorsque j'avais 15 ans. Avant que sa fille ( ma
grand-mère ) n'achète une pension de famille, elle n'a connu que la
grande misère. Elle allait vendre à l'époque ses crevettes grises
sur le marché d'Etaples distant de 15 km en poussant sa petite
carriole. Une force de la nature et un sacré coffre pour le chant,
jusqu'à sa mort elle a habité une petite maison à Berck . Avec mon
frangin on avait bidouillé les films super 8 et on la revoyait
planter des poireaux en soulevant la terre (suffisait d'inverser ) .
Avec Ninie Baillet on pouvait faire n'importe quelle connerie on
était intouchables mon frère et moi ( et ma petite soeur après
mais bon elle, elle a toujours fayoté ) . Une vie à trimer pour
éponger les dettes de son 1er mari ( un brave homme mais porté sur
la chaussure à bascules ) qui était charbonnier et dont le cheval
connaissait mieux les adresses des bistrots que des gens de sa
tournée.


Le basket
Avec mon
frère on a découvert que la musique ça pouvait être aussi un
joyeux tintamarre quand on allait à l'ancienne Salle des Sports de
Berck pour assister aux matches des berckois, champions de France en
1973 et 1974. Et c'était pire encore en Coupe d'Europe,totalement
assourdissant, pour ça que je peux écouter maintenant sans aucune
convulsion n'importe quel morceau de Céline Dion, de Lara Fabian et
même des ex Village People quand ils tentent d'imiter le soir en bas
de chez moi le décapsulage d'une bonne petite Leffe pour tenter de
me faire sortir. Si ça intéresse quelqu'un, voilà un article qui
restitue l'ambiance de l'époque au sein du club :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le
Cornet d'Amour, les sucettes berckoises, les cerfs-volants,
l'esplanade...


Ah le Cornet d'Amour, en face de la
mer, où tu peux manger des glaces avec des couleurs qui n'existent
même pas dans les pires sitcom de TF1. Je m'interromps
quelques instants car un sale moustique vient perturber ma
dégustation de glace au melon : « Allez hop un petit coup de
Bégon, tant pis pour la couche d'ozone, il n'y a que ça qu'il
comprend. Voici le 2ème lascar, me reste à repérer le 3ème . »


Et si vous voulez remplir les caisses
des dentistes, je vous conseille les fabuleuses sucettes berckoises (
Rue Carnot )
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
, un délice fabriqué sous vos yeux. Emerveillez vos
yeux avec les somptueuses arabesques des cerfs-volants lors des
Rencontres Internationales du même nom en avril et vous pourrez vous
promener sur la magnifique et interminable esplanade, faire un petit
tour de caroussel, manger des frites ( naturelles « oui Mesdames,
oui Messieurs, je l'ai vu à la télé, Mademoiselle tu me files ton
numéro de portable que je te conte fleurette par sms ? » ) .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et
puis si vous aimez le char à voile, vous ne vous contenterez pas
d'assister aux « 6 heures de Berck » mais pourrez également, c'est
l'endroit idéal, pratiquer votre sport sur les kilomètres de sable
( et du vent ici il y en a toujours ) .


«Berck c'est naturel » est le slogan
de la ville et c'est en effet à Berck qu'on peut trouver le meilleur
air iodé de France. Mais attention, une journée à Berck pour les
profanes et vous êtes ko d'office le soir même sans chaussures à
bascules.


Je vais maintenant vous parler de …
heu rien du tout car le mec derrière le journal qui cherche dans le
rétro à croiser le regard du chauffeur et qui s'inquiète du râle
de son moustique préféré ( pffftttt ppppffftttt Bouh pathétique
tout ça ) n'est autre que le Président.


Bref
je saute en marche en profitant de la diversion créée par mon ami
Cyrille ( Cyalma ) , vous salue bien bas et vous rappelle que je suis
toujours à la recherche d'une Dyane
Majorette ( 4121 DE 47 ) perdue dans les dunes en 1968 et d'une
504
Norev de couleur verte ( 158 FG 62 ) lâchement abandonnée par
mon
frangin dans le Monoprix Rue Carnot le 12 octobre 1969 à
16h34.

Je vous déconseille la visite de Berck en plein hiver si vous êtes un
tant soit peut déprimé ( j'adore m'y promener seul quand il n'y a
personne ) mais vous recommande une escapade

dans la cité berckoise
au printemps et cet été.

[b]Je
vous laisse car les 3 Village People continue la poursuite sur le
trottoir, ils ont loué une voiture à pédale. Pffff, ils ne
pouvaient pas faire « la Ferme » ( La ferme j'ai dit ! ) comme les
autres has-been ceux-là !
Je
me sauve en cerf-volant, merci Farialex, bon week-end à tous




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
farialex
Pro

Masculin
Nombre de messages : 2229
Age : 38
Localisation : la louviere (belgique)
Club : fc pinters
Date d'inscription : 24/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro 5 - Gallian

Message par farialex le Jeu 11 Mar 2010 - 19:54

Point IE/ IS

Club (Manager) Type V [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] N
D
BP
BC GA Max
PTS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Pikom)Inter-Entente712 20 11 9 5 57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Silenth)Inter-Entente610 17 2 15 3 42
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (NormandyFever)Inter-Entente523 21 12 9 2 14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (tatane94)Inter-Entente402 10 4 6 3 27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (cyan27)Inter-Entente442 11 9 2 2 23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (farialex)Inter-Entente303 12 8 4 3 13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (silurealbinos)Inter-Entente307 6 18-12 2 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (raymond)Inter-Entente232 9 9 0 2 16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (mosquito)Inter-Entente202 6 2 4 2 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (manu14)Inter-Entente222 7 11 -4 1 6
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Giu0802)Inter-Entente201 4 2 2 1 2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Ustrici)Inter-Entente203 6 8 -2 1 14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (nico_941)Inter-Entente132 7 11 -4 1 4
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Ludovic)Inter-Entente120 2 1 1 1 8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (OMstar83)Inter-Entente124 7 8 -1 1 8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Tibor)Inter-Entente115 5 10 -5 1 ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Fred.93)Inter-Entente117 9 22-13 1 8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (cricri-45)Inter-Entente100 5 1 4 1 3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (cyalma)Inter-Entente101 2 2 0 1 5
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (chuck)Inter-Entente102 4 3 1 1 7
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (zizou408)Inter-Entente031 1 2 -1 0 0
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Gallian)Inter-Entente002 0 6 -6 0 0

Il est à noter que nous ne sommes qu'à la moitié de la saison et nous avons déjà 289 PTS et sommes dans le TOP 50 (tiens ça me dis quelque chose ça [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]) ... Ils nous reste encore pas mal d'IE à jouer et à GAGNER... ALLONS DE L'AVANT!!!

Quant aux IS... jusqu'à present notre selectionneur bien aimé... j'ai nommé Will, continue à nous faire avancer dans notre beau "Trophée des espoirs" qui depuis peu, est une competition officielle VF...
Nous affichons un bilan de 3 victoires et un nul pour 4 matchs joués... Toujours invaincus cette saison donc... CHAPEAU MR LE SELECTIONNEUR!!!
avatar
farialex
Pro

Masculin
Nombre de messages : 2229
Age : 38
Localisation : la louviere (belgique)
Club : fc pinters
Date d'inscription : 24/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro 5 - Gallian

Message par farialex le Jeu 25 Mar 2010 - 16:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Humour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1°) Chuck
Norris est mort depuis 10 ans. Seulement, la Mort n'a pas
encore eu le courage d'aller le lui annoncer.


2°) Hommage
à un grand de la chanson française :


[/size]


3°) Chuck Norris a déjà
compté jusqu'à l'infini. Deux fois.


4°)
Google, c'est
le seul endroit où tu peux taper Chuck Norris.

5°)
Le garage...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

6°)Chuck Norris
donne fréquemment du sang à la Croix-Rouge. Mais jamais le sien.


7°) Christophe Lambert
cherche un producteur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

8°) Jesus Christ
est né en 1940 avant Chuck Norris.


9°) La tournée du facteur...

[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

10°) Un jour Chuck
Norris a dit "Va voir la-bas si j'y suis" ....et il y
était...


11°) ]Négociations Puel / Aulas


12°) Chuck Norris a inventé l'écriture pour faire comprendre a un sourd qu'il
allait lui péter la gueule.

[/size]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Les
phrases cultes de Chuck Norris


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Chuck
Norris le site, avec le Top 30 en particulier pour ceux qui aiment
les petites phrases


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

]13°)
Ca c'est du
coup-franc

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/size]
avatar
farialex
Pro

Masculin
Nombre de messages : 2229
Age : 38
Localisation : la louviere (belgique)
Club : fc pinters
Date d'inscription : 24/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro 5 - Gallian

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum